Effectuer des travaux en gardant en perspective la revente : Quelques clés pour prioriser vos projets

Investir dans votre maison à travers des travaux d’entretien ou de l’embellissement est généralement une bonne idée, à partir du moment où vous le faites avec de bonnes entreprises et au prix juste. Néanmoins, vous n’allez pas investir les mêmes sommes si vous vendez la maison dans 5 ans, 10 ans ou si c’est la maison de votre vie. Bien sûr, de base la structure doit être bonne, pour les autres corps d’état, voici quelques clés pour mieux orienter votre projet de travaux :

 

1. Vous embellissez pour revendre tout de suite

Vous cherchez à vendre mais souhaitez d’abord remettre au goût du jour votre maison. Faites le strict minimum.

Beaucoup de personnes se disent qu’ils vont changer la salle de bain ou la cuisine afin de mieux vendre. Mais vous allez porter un investissement qui peut aller de 5000 € à 20 000 € (ou plus) sans non seulement être sûr de récupérer cet investissement à la revente, mais également que cela plaise aux futurs acheteurs. Avec le risque que vous aurez donc plus de mal à vendre tout simplement, en plus de prendre sur vos fonds propres.

Si vous voulez effectuer des travaux pour mieux vendre, il vaut mieux vous en tenir à un peu d’enduits et de peintures afin d’améliorer la première impression tout en limitant votre investissement. Il y a une non-conformité électrique ? Soit vous faites faire les travaux (mais vous prenez donc sur votre trésorerie), soit vous acceptez de descendre un peu le prix de vente mais au moins ce n’est pas à vous de sortir le portefeuille.

 

2. Vous restez moins de 5 ans avant de vendre

Là vous pouvez commencer à investir de manière un peu plus conséquente, puisque vous allez vous-même profiter des travaux que vous faites et du confort que cela apporte. Une salle de bain, une cuisine, des sols, pourquoi pas. Il faut alors vous assurer de deux choses :

  • Que vous récupériez la valeur de votre investissement à la revente
  • Que vos choix de matériaux restent neutres (préférez des tons naturels) de manière que cela plaise au plus grand nombre d’acheteurs potentiels

Là vous pouvez également mettre aux normes l’électricité sans hésiter et effectuer quelques travaux de rénovation qui permettront de faciliter la vente, à votre maison de prendre de la valeur et à vous de gagner en confort de vie (isolation de combles par ex.).

 

3. Vous restez entre 5 et 10 ans

Même chose que ci-dessus, avec en plus la possibilité de faire des choix plus tranchés en termes de matériaux ou de mobilier puisque des acheteurs auront moins de scrupules à changer une cuisine qui a 10 ans qu’une cuisine (même qui ne leur plaît pas) qui a 3 ans. Vous pouvez aussi envisager d’investir dans les fenêtres, un portail, votre ravalement etc. Il faut garder en tête une certaine cohérence entre l’investissement initial et le prix de revente, mais sachant que vous allez en bénéficier potentiellement pendant 10 ans, il est tout à fait possible de faire une dépense uniquement pour son propre confort.

 

4. Vous restez au-delà de 10 ans

Là c’est « open bar ». Toujours bien sûr au juste prix, il faut aborder votre bien autrement qu’à travers la revente. Il s’agit avant tout d’être bien chez vous et de faire les travaux qui vous permettent de profiter de votre maison : Réagencer les pièces, aménager un espace non utilisé, faire une isolation par l’extérieur, ouvrir des murs porteurs, installer une véranda etc. Le but est de concevoir votre maison idéale, avec les pièces qu’il vous faut, les matériaux qui vous plaisent. L’objectif premier est d'en faire la maison de vos rêves. Cela ne vous empêche pas de garder un oeil sur la valeur des maisons sur votre secteur afin de ne pas non plus mettre des sommes hors normes par rapport au marché!

Enfin, si c’est la maison où vous souhaitez profiter de vos vieux jours, pensez à son agencement et à l’accessibilité de manière générale. Même en cas d’incident de la vie, il est toujours judicieux d’avoir une chambre, un WC et une salle de bain au rez-de-chaussée. Si le besoin se fait ressentir, vous pouvez vous appuyer sur les normes pour les personnes à mobilité réduite (PMR) en respectant des largeurs de passages de portes, des barres de maintien, des bacs à douche anti dérapants etc.

Pleins de facteurs sont à prendre en compte et ce ne sont ici que quelques pistes de réflexion. Dans tous les cas, un projet de travaux est très personnel et n’appartient qu’à vous, il est néanmoins pertinent de garder en tête la valeur finale de votre bien immobilier !